Histoire & Palmarès

Fondé en 1883, le club des Carabiniers de Billy-Montigny est aujourd'hui un club connue et reconnue de tous.

Avec plus de 340 licenciés à ce jour, le CBM (section football) comme beaucoup le nomme, a connue par le passé de différentes gloires.

Les Carabiniers de Billy-Montigny ne cessera durant toutes ces années de se placer dans les haut de classements des différents championnat de district et de ligue avec notamment en 1997 où le CBM frôlera la monté en DH, mais également en remportant de multiples coupes dans plusieurs catégories.

 

Notre stade a une histoire, son histoire.

Le stade des mines de Courrières, actuel stade Paul Guerre, est inauguré à l’occasion de la 5ème fête fédérale de l’union des sociétés d’éducation physique, gymnastique, tir et préparation militaire de l’arrondissement de Béthune. Le défilé réunira 5000 personnes environ.
Au fil du temps, le stade Paul Guerre va se transformer. De nombreuses installations sportives seront construites ou remises en état. 
Voici les principales dates qui ont marqué la vie du stade.
Mais avant de commencer, un retour au source est nécessaire pour bien comprendre l’histoire du stade Paul Guerre.

17 novembre 1883
Quelques amateurs de tir, (principalement des officiers et des sous-officiers sans emploi, embauchés par les Houillères de Courrières qui manquent de cadres), obtenaient par arrêté préfectoral l’autorisation de se constituer en société. 
Ces hommes ne rêvent que de la revanche à prendre sur les Prussiens maudits (défaite de 1870) qui ont fait main basse sur l’Alsace et la Lorraine. Il faut s’y préparer et préparer la jeunesse... au tir notamment. 
Le 4 décembre au Café Delauffre Verin un comité était constitué. 
La société des Carabiniers était née. 
Un premier stand de tir est créé près des bureaux de la Compagnie des Mines de Courrières. 
1887
Devant l’extension prise par la société, le stand de tir ne présentait plus les garanties de sécurité exigées pour l’emploi du fusil. Une réorganisation s’imposait et un nouveau stand était construit rue de Chambéry.

1906
La catastrophe du 10 mars 1906, encore présente dans toutes les mémoires, vient interrompre brutalement l’essor de la société. Parmi les ingénieurs des compagnies voisines venus contribuer aux travaux de sauvetage, puis à la remise en état des puits sinistrés, se trouvait Paul Guerre.
Par ses affinités militaires (Colonel de réserve), celui-ci devait forcément se trouver intéressé par la société des Carabiniers et dès son installation à Billy-Montigny, il en fut nommé Président. Il conservera ce poste jusquà son décès le 8 septembre 1929.
Durant plus de 100 ans, les tireurs des C.B.M se rendent dans ces installations qui se dégradent avec le temps et deviennent à leur tour obsolètes. Laissées en état de délabrement par les Houillères, la municipalité décide en 1986 la construction du centre sportif Lucien Delannoy. Il est inauguré le 1er mai 1987. Il accueille aujourd’hui le tir, le club des chiens de défense (crée en 1947 au sein des C.B.M) et le club de pétanque billysienne.

1908
Les Carabiniers obtiennent l’agrément du ministère de la Guerre et deviennent société de préparation militaire, ce qui suppose la pratique de la gymnastique, de l’athlétisme et bien sûr du tir.

1914
Première guerre mondiale. L’heure de la revanche. 
La première guerre mondiale mettra la société des Carabiniers en sommeil. Malheureusement elle tuera cinquante Carabiniers... une plaque le rappelle encore, salle Gérard Philippe.

1921
Un événement s’était produit en début d’année et allait donner à la société une activité supplémentaire.
Ne disposant que d’un terrain vague près du terril de Nouméa, le Racing Club Billysien, club de football fondé en 1904, sollicite et obtient d’entrer aux Carabiniers comme section. Bien vite la section football dispose de la "pâture Briet" où se trouve l’actuel stade Gabriel Péri. Le Racing Club Billysien disparaît mais ses couleurs subsistent car le maillot blanc cerclé de rouge est adopté par les Carabiniers.

1927 
- Inauguration du stade des Mines de Courrières. 
- Le stade est composé de deux terrains de football, d’une tribune et d’une salle de gymnastique. Ces installations sont mises à disposition de toutes les sections appartenant aux Carabiniers.

1929
Décès du président Paul Guerre

1931 - Inauguration du monument élevé en souvenir de M. Paul Guerre. (décédé en 1929). Le stade portera son nom de Paul Guerre.

1939 
 Mise en chantier d’un bassin de natation. 
 Le stade est occupé par les troupes allemandes. 
 Toutes les activités au sein du stade sont arrêtées...

1941
Une section athlétisme voit le jour.

1943 
- Le bassin de natation mis en chantier en 1939 est terminé et mis en service.

1950 
- Une section tennis est officiellement créée. Deux courts de tennis en terre battue existent. (ces courts sont occupés par quelques amateurs et par les dirigeants des HBNPC). 
- Création de la section basket-ball au sein des C.B.M. Les rencontres se déroulaient sur un terrain près des tribunes. En 1956, elle évoluera avec les handballeurs dans la salle de sport. Cette section sera dissoute dans les années 1991/1992. 
- Une section ski et montagne est également créée. Elle avait pour but initial : la pratique du ski, l’entretien et l’entraînement nécessaire à ce sport et projection de vues rapportées par ses membres lors de séjour à la montagne.
La section ski et montagne a gardé son appellation jusqu’en 1981. Elle a dorénavant le titre de Sports et Loisirs et ses activités ne sont pas pour autant modifiées. 
- Installation d’une perche horizontale au stade Paul Guerre pour les archers. Cette section très active, aura aussi ses heures de gloire. Malheureusement, elle disparaîtra dans les années 60. (1965/1969).

1956 
 Construction d’une salle de sport, au Stade Paul Guerre. Elle va permettre à Billy de disputer régulièrement les épreuves de handball à 7 joueurs. (En 1959, la fédération de handball mettra fin à la pratique de ce sport à 11 joueurs). Elle accueille également la section basket ball créée en 1950. Les rencontres se déroulaient en plein air.

1970/1972 Les Houillères Nationales abandonnent la gestion directe des Carabiniers, donc du stade Paul Guerre et du stand de tir.

1977 
- Signature d’une convention entre les Houillères et la Municipalité pour la cession des installations sportives.

1979 
- La municipalité reprend la gestion des installations et rénove celles existantes. 
- Mise en chantier d’une halle sportive.

1980 
- Inauguration de la halle Joliot Curie. Elle est mise à disposition des sections sportives, (tennis de table, varappe, athlétisme, body bulding, culturisme).

1983 Centenaire des carabiniers. 
 Un hommage est rendu à Paul Guerre. 
 Inauguration d’un nouveau court de tennis couvert. (2 en plein air et un couvert). Il portera le nom de Jean Paindavoine. 
 Inauguration de la salle Gérard Philippe. (salle de gymnastique construite en 1927).

1988 
- La salle de sport construite en 1956 devenu vieillissante est rénovée. Après avoir mis la salle en conformité et installé des nouveaux gradins, la municipalité inaugure cette nouvelle salle le 10 septembre en lui donnant le nom de Paul Eluard.

1991 
 Inauguration de la halle de tennis Jean Paindavoine. Les trois courts sont couverts et un club house est construit.

1992 
- La salle de gymnastique (Gérard Philipe) construite en 1927 est remise à neuve. Elle accueille maintenant , la gymnastique, la boxe, le judo et le yoseikan budo.

1995
Inauguration d’un terrain de football en matière synthétique. Ce terrain est mis à disposition des équipes des C.B.M mais aussi des associations de jeunes et des tournois associatifs. Il porte le nom de René Masquelier.

2001 
 La tribune construite en 1927 devenue dangereuse est détruite. Une nouvelle tribune voit le jour. Elle est inauguré le 15 décembre 2001. Elle porte le nom de François Michalski.

2004 
 Inauguration du club house de football. Accolé à la nouvelle tribune, il porte le nom de Maurice Gosselin. (L’ancien club house construit par les dirigeants du football, fut détruit par un incendie criminel).

2008 
- Mise en chantier d’un nouveau complexe sportif. 
- Inauguration la même année du complexe sportif Otello Troni en septembre 2008. Il est partagé avec le club de handball et les collégiens pour leurs activités sportives.

Aujourd’hui, le stade Paul Guerre est l’un des plus beaux de la région. De par ses nombreuses activités et les excellents résultats sportifs, il porte haut les couleurs de la ville de Billy-Montigny.

Les Carabiniers Billy-Montigny section football a connue des présidents qui resteront emblématiques:

Mr MASQUELIER René. Mr GOSSELIN Maurice, Mr DEJARDIN Bernard et Mr SZEWCZYK Michel

Aujourd'hui notre club est sous la présidence de Mr DUQUESNOY Philippe et compte à ce jour plus de 340 licenciés, dont 46 dirigeants. 7 éducateurs diplômés, avec pas moins de 11 équipes inscrites en championnat, de ligue PHR au niveau district, 5 arbitres officiels du spécifique assistant à ligue.

Quelques faits marquants:

-1963 en coupe Gambardella, le CBM se participera à la demie finale face à l'olympique de Nîmes (une rencontre qui fut disputée sur le terrain de St Etienne).

- En 1997, le CBM échoue au porte de la DH.

- Une record d'invincibilité pour le groupe seniors A et son coach Reynald Sergeant du 8 mars 2015 (Noyelles sous Lens) au 6 novembre 2016 (Roubaix) soit 20 mois en championnat

Stade principal, nos installations:

Le stage Paul Guerre est le chef lieu du CBM, avec 1 terrain d'honneur avec une tribune plus de 300 places assises, 2 terrains synthétique (grand 2016 et le second rénové fin 2016), 1 terrain de repli en herbe (Stade Péri) et une salle Paul Liétard mise à disposition par la commune, 6 vestiaires, 2 vestiaires arbitres.

Les ambitions du CBM:

Etre et de rester l'un des meilleurs club de l'Artois.

Séniors B, poule championnat D4 (PP)

25 juillet 2017 15:07

Séniors B, poule championnat D4 (PP)
Nous connaissons la poules dans lequel nos seniors B  de Luis débuteront leur championnat mi-septembre. ES Angres, C Billy Montigny B, ES Bois Bernard, ES Eleu, SC Fouquières, UAS Harnes B, Ol Liévin B, USA Liévin B, FC Méricourt, US Noyelles S/Lens... Lire la suite